Accueil Conférences Contributions Les proctectionnismes Edition Bibliographie Liens  
Les conférences/Liste des invités/Jean Robert 
 
 
Maijid Rahnema, Jean Robert 
 
La Puissance des pauvres  
 
Actes Sud  
 
Octobre 2009
 
Dans son précédent ouvrage. Quand la misère chasse la pauvreté Majid Rahnema entendait montrer que l'économie moderne. en éradiquant la pauvreté conviviale- un mode de vie millénaire -. a eu une part prépondérante dans la multiplication de nouvelles formes de misère. Dans cet essai. Majid Rahnema et jean Robert, tous les deux proches d'Ivan Illich, s'emploient. tantôt à travers un échange de dialogues, tantôt par une réflexion commune. à dresser un état des lieux et à rechercher les causes profondes des malaises qui rongent toutes les sociétés de marché. Pour eux, si la pauvreté continue d'être codifiée en termes d'aide ou de calculs économiques abstraits - le pauvre extrême est défini par un revenu de un dollar par jour -. des formes toujours plus pernicieuses de misère élargiront sans cesse l'abîme entre nantis et miséreux. Aussi bien, les voies de l'espérance passent par la redécouverte par chacun de sa propre puissance d'agir. Constatant l'échec des certitudes établies et des fausses solutions qu'elles engendrent, les auteurs en appellent à divers intercesseurs. à la recherche d'outils nécessaires à une autre lecture du monde et de ses devenirs révolutionnaires. Ils dialoguent tour à tour avec ces grands morts que sont Spinoza, Gandhi, Foucault et Deleuze, mais aussi avec des vivants multiples tels que les zapatistes du Mexique, les Sans-Terre du Brésil, les Indiens du mouvement Janadesh, et d'autres encore. moins connus, multitudes en train d'ouvrir de nouveaux possibles.  
Biographie de l'auteur 
Diplomate et ancien ministre. Majid Rahnema a représente l'Iran à l'ONU. Ancien membre du Conseil exécutif de l'Unesco, il se consacre. depuis plus de vingt ans. problème de la pauvreté. Il a publié Quand la misère chasse la pauvreté (Actes sud, 2007, Babel n°660). Jean Robert, architecte, historien des techniques et enseignant à Guernavaca (Mexique) a cotraduit les entretiens d'Ivan Illich et David Cayley, la corruption du meilleur engendre le pire (Actes Sud, 2007) Il est l'auteur du Temps que l'on nous vole (Seuil, 1980), et en collaboration avec Jean-Pierre Dupuy, de La trahison de l'opulence (PUF, 1976).
 
 
GAPSE    info@gapse.org